Aimé Robeye Rirangar, PNUD – Extrémisme violent à Bouna

Le PNUD  a organisé à Bouna une session de capacitation et de partage d’expériences avec le corps préfectoral, les maires, les membres du conseil régional, les forces de défense et de sécurité, les organisations des femmes, des jeunes, les organisations communautaires ainsi que les chefs traditionnels sur l’extrémisme pour avoir une compréhension commune sur l’intérêt et la nécessité de renforcer le respect et la promotion des droits de l’homme, la lutte contre les violences basées sur le genre qui sont des facteurs sur lesquels les groupes extrémistes s’appuient pour essayer de mener des initiatives, et surtout  pour avoir une compréhension commune sur les actions de prévention de l’extrémisme violent avec l’afflux incessant de réfugiés dans la région du Bounkani. Docteur AIME ROBEYE RIRANGAR du PNUD bureau de BONDOUKOU.

C’était docteur AIME ROBEYE RIRANGAR, du bureau du PNUD, BONDOUKOU, responsable du projet “Engagement des jeunes et des femmes pour la consolidation de la paix, la prévention des conflits et le renforcement de la cohésion sociale dans le Nord de la Côte d’Ivoire”. Projet financé par la république fédérale d’Allemagne. Il était au micro de JEROME KOUASSI à Bouna dans le Bounkani.

Actualités
Actualités
Aimé Robeye Rirangar, PNUD - Extrémisme violent à Bouna
/
(Visited 9 times, 1 visits today)
Posted in and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *